Les réseaux online

Trois conseils

  1. Ne pas attendre le diplôme : Linkedin, ou tout autre réseau professionnel, n’est pas réservé aux diplômés. Au contraire. D’après Christelle Letist, HR Geekette et Talent Manager, il est important d’avoir un profil sur le réseau social avant la fin de ses études. « Cela présente deux avantages. Tout d’abord, celui de montrer son intérêt pour sa carrière et sa motivation. Ensuite, il faut savoir que les DRH visionnent souvent les profils des étudiants. Ça leur permet de se créer un bassin de futurs diplômés, qu’ils contacteront une fois leurs études terminées. »
  2. Valoriser ses compétences par rapport au métier visé : « Souvent, les jeunes ne voient pas l’intérêt d’être présent sur Linkedin, car ils affirment ne pas avoir d’expérience. C’est faux. Ils ont certainement eu des stages ou travaillé comme étudiant. » Pour Christelle Letist, l’important est de tourner les choses de manière intelligente : qu’est-ce que ça m’a appris pour le métier qui m’intéresse ?
  3. Gérer son identité numérique : Avec Internet, tout se partage. La moindre info vous concernant peut facilement fuiter et nuire à votre carrière. C’est pourquoi il est important de gérer son identité numérique. « Je conseille de taper régulièrement son nom dans Google pour voir ce qui apparait. Et de jeter aussi un coup d’œil dans Google Images, que l’on a trop souvent tendance à oublier… » Un autre outil de contrôle est le site mention.com. Celui-ci vous avertit par mail chaque fois que vous êtes mentionné sur la toile.

Trois pièges à éviter

  1. Un décalage avec la vraie vie : « Le comportement online doit correspondre au comportement dans la vraie vie, explique Christelle Letist. Il faut rester cohérent, et ne pas se faire passer pour le roi du monde. Bref, être authentique ! »
  2. Attendre que les contacts tombent du ciel : Être présent sur Linkedin ne suffit pas. Une fois le profil créé, n’attendez pas que les contacts se créent tous seuls ! « Il faut discuter avec les gens. Pour cela, rien de tel que les groupes. L’écoute, la recherche d’information et le partage d’expertise : voilà ce à quoi le réseau social doit vous servir. »
  3. Mélanger le professionnel et le privé : Linkedin est un réseau professionnel. « Mettre des infos personnelles dessus n’a aucun intérêt », assure la HR Geekette et Talent Manager. Du coup, les photos en maillot de bain… on oublie !

Facebook, Twitter, Instagram et… Snapchat!

Aujourd’hui, tous les réseaux sociaux sont connectés au monde du travail. La plupart des entreprises sont présentes sur Facebook. Certaines disposent aussi d’un compte Twitter. Et depuis quelques temps, il en existe sur Instagram… et même Snapchat. Tous ces canaux sont donc intéressants à visiter. Mais n’oubliez pas que si vous vous renseignez sur une entreprise via ceux-ci, les recruteurs procèdent de la même manière avec vos profils. « C’est pourquoi il est primordial de gérer ses paramètres de sécurité, conseille Christelle Letist. Votre potentiel futur recruteur n’a pas besoin de tomber sur vos dernières photos de guindaille ! »